Les rencontres de la biodiversité !

Dans sa mission de diffusion de la Culture Scientifique Technique et Industrielle (CSTI), et son implication dans le Projet régional Investissement d’Avenir « Parcours en sciences et techniques pour la réussite des jeunes ligériens », en partenariat avec le média numérique régional « Culture Sciences », l’Association du Musée du Sable a organisé ce trimestre une série d’événements culturels (rencontres, conférences, ateliers, sorties…) autour de la biodiversité.

Ces événements étaient destinés aux jeunes et au grand public : 270 personnes ont participé à ces rencontres !

Au programme :

–          Le 22 mai : « La biodiversité de crise en crise ». Patrick De Wever, géologue et professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle a proposé une réflexion autour des crises qu’a rencontrées notre planète, et de tous les « on dit » au sujet des phénomènes bioclimatiques. La crise la plus connue ? La disparition des dinosaures, il y a 65 millions d’années. A partir d’exemples et d’idées reçues, il a amené des pistes d’observation et d’analyse de ces données, souvent chiffrées et acquises depuis des années, et non sans humour les a décortiquées ! 180 élèves du Lycée Sainte Marie du Port d’Olonne-sur-Mer (collaborateur de l’événement) ont assisté cette conférence.

Affiche de la conférence du 22 mai 2015

–          Le 5 juin : « Des zoos partenaires engagés pour la biodiversité. Gestion des animaux et actions en milieu naturel ». Sandrine Silhol, directrice scientifique du Zoo des Sables d’Olonne (85), et Peggy Lavergne, médiatrice et responsable des Projets Nature du Bioparc de Doué la Fontaine (49), ont présenté les différentes actions menées par les parcs zoologiques en faveur de la biodiversité. La préservation des espèces rares et menacées, par des programmes d’élevages européens et internationaux, permettent ainsi la gestion de la reproduction et le maintien de la diversité génétique, en vue de la réintroduction de spécimens en milieu naturel. Une gestion raisonnée du parc zoologique (tri des déchets, limitation des espèces végétales invasives, réaménagement et gestion écologique des espaces…) est déjà un premier geste au profit de la biodiversité. Deux Malgaches de l’ONG Antongil Conservation ont illustré par leurs témoignages le Projet Nature mené en partenariat avec le Bioparc de Doué-la-Fontaine en faveur de la Forêt de Farankaraina (Nord-Est de Madagascar).

Affiche de la conférence du 5 juin 2015

–          Le 13 juin : Une enquête sur le terrain consacrée aux « indices de biodiversité » a été menée sur la Plage du Veillon à Talmont-Saint-Hilaire. L’étude de la morphologie de la plage et des rochers témoigne d’un passé biologique et géologique : bancs de calcaire dolomitiques jaunes riches en coquilles de lamellibranches, ripple marks (rides de vagues) et cristaux de sel fossilisés… L’évolution de la dune et de l’estuaire du Payré évoque l’histoire humaine du site et de la région, liée notamment aux ensablements et désensablements au gré des marées et des tempêtes.

Affiche des ateliers des 13 et 20 juin 2015

–          Le 20 juin : Une seconde enquête, à la loupe cette fois, a permis aux participants de retracer la « mémoire du sable ». Chaque grain d’un échantillon raconte l’histoire de ce sable : couleur, forme, minéral ou débris qui le composent, permettent une première identification des indices. Ceux-ci témoignent d’un environnement datant parfois de plusieurs dizaines de millions d’années, provoquant quelques étonnements !

–          Le 23 juin : « Que va devenir notre mer ? » Telle était la question abordée par Jérôme Hussenot, ex-chercheur à l’Ifremer et consultant indépendant, quant aux changements climatiques que subit notre planète. L’augmentation de la température de l’eau, du niveau moyen de la mer, de la concentration en gaz carbonique dissous dans l’océan, le risque de prépondérance d’espèces invasives a des effets sur la biodiversité et sur l’aspect futur de nos océans. La  conférence a été précédée d’une visite libre des salles de l’Aquarium Le Septième continent, partenaire de l’événement.

Affiche de la conférence du 23 juin 2015